Flash special

IMAGE Guinée : Alpha fait régner l’attentisme dans le pays !
vendredi 13 avril 2018
Alpha Condé est un fin roublard politique. Il a toujours réussi à s’en sortir dans des situations les plus difficiles en usant de cette roublardise. Entouré par des conseillers qu’ils n’écoutent que très peu, le Président Guinéen joue sur l’usure du temps pour continuer à berner... Read More...

REVUE DE PRESSE DU 07 au 16 MAI 2013 : la reprise des manifestations par l’opposition

Note utilisateur:  / 17
MauvaisTrès bien 
Share

Bienvenue dans cette revue consacrée au dialogue politique inter guinéen et à l’annonce de la reprise des manifestations par l’opposition. Voici notre condensée de ce que les uns et les autres ont écrit sur le sujet, la semaine du 07 mai 2013 au 15 mai.

 

Guinée : élections législatives. Les joutes de la seconde chance ! C’est le titre qui barre la « Une » de l’hebdomadaire Le Lynx, du 13 mai. Pour le satirique, le dialogue piloté par Saïd Djinnit peine à changer les positions des uns et des autres sur la tenue des légis-tradives. Il y a deux points bien pesants : le décret convoquant les électeurs aux urnes le 30 juin et l’opérateur Way-Mark. On ne sait comment s’en sortir.

Relance du dialogue :« Nous voulons qu’Alpha annule son décret » : voilà comment La Croisade, du 13 mai, aborde la question en Lansana Kouyaté. Le confrère d’enfoncer le clou par ces propos de Jean-Marie Doré : «  c’est Alpha Condé qui a mis fin au dialogue… ». Pour l’ancien Premier Ministre guinéen, le décret d’Alpha Condé est à contresens de la procédure et des faits sur le terrain. 

Pour Le Défi, du 13 mai, entre opposition et pouvoir, c’est la marche d’usure qui reprend du souffle. Dans un éditorial au vitriol, ce journal décrit un processus démocratique à bord du bateau ivre vers un changement incertain.        Avec allégorie et emphase, l’éditorialiste peint l’équipage piloté par Alpha Condé dont le bateau tangue à vue.

En avant, marche ! Tel est le titre de l’éditorial paru dans le Nimba, du 09 mai. Ceux qui avaient jubilé quand le pouvoir et l’opposition ont pondu un appel à la non violence ont vite déchanté. Mais avec les scènes de violences qui ont émaillé Conakry, l’éditorialiste du Nimba note que les beaux discours sur la paix et les vertus du dialogue, ou encore les promesses de lutter contre les violences, peuvent attendre.

Justement, l’attente sera de courte durée.  Le Dialogue a du plomb dans l’aile. L’opposition menace de reprendre la rue à partir du 22 mai, nous annonce La Lance, dans son édition du 15 mai. Selon ce confrère, le 22 mai les leaders de l’opposition prévoient un meeting dans Kaloum, le 23 une marche sur l’autoroute et le 24 une journée ville morte. Tout un programme !

Pourtant, L’Indépendant, du 9 mai, se demandait si le report de la manif de l’opposition du 07 mai dernier n’était pas annonciateur d’un espoir pour une sortie de crise. Mais avec l’annonce faite par l’opposition de réoccuper les rues de Conakry, la semaine prochaine, il y a de quoi déchanter tout le monde. Voilà, c’était tout pour la revue de presse de ce jeudi 16 mai. 

Share