Flash special

IMAGE Malversation à l'OGP: Voici le scandale qui a emporté Paul Moussa Diawara !
mardi 12 juin 2018
Un rapport d’audit d’abord de l’inspection générale d’Etat (IGE) a décelé des manquements dans la gestion du désormais ancien directeur de l’Office guinéen de Publicité, Paul Moussa Diawara. Ensuite c’est un cabinet d’expertise comptable qui en vient à presque la même... Read More...

Liberté de la presse: Alpha Condé est décidé à chasser Mouctar Bah, le correspondant de RFI !

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 
Share

CONAKRY,08 AVRIL 2013.Les nouvelles qui nous parviennent du Palais Sekhoutoureya ne sont pas rassurantes pour le correspondant de Rfi en Guinée. Le Président Alpha Condé en a gros le cœur contre Mouctar Bah, correspondant de Rfi en Guinée. Il n’aurait pas du tout apprécié son  « petit traitement » de la manifestation organisée par le RPG Arc-en-ciel, samedi 04 avril dernier au Palais du Peuple.

Selon une source très proche d’Alpha Condé, des dispositions seraient prises pour contacter tous les amis qu’Alpha Condé comptent à Rfi, à  l’Audiovisuel Extérieur de la France, au Quai d’Orsay et même à l’Elysée, pour barrer la route à Mouctar Bah. Après avoir saisi le Conseil National de la Communication (CNC), pour lui demander de ne pas renouveler l’accréditation de Mouctar Bah, Alpha Condé veut passer à la vitesse supérieure.

Fin de semaine dernière, l’hebdomadaire satirique Le Lynx  publiait la lette que Mme Martine Condé, présidente du CNC, avait adressée à Mme Marie Christine Saragosse, présidente de l’Audiovisuel Extérieur de la France, pour lui expliquer que Mouctar Bah se soustrait « continuellement à ses obligations professionnelles, notamment celles d’impartialité et d’équilibre que requiert  l’exercice de la profession de journaliste ».

Qu’en rendant compte des incidents survenus ces derniers jours à Conakry, le correspondant de RFI a laissé constamment  apparaître un parti pris et exprimé des commentaires  qui sont de nature à engendrer des graves tensions inter communautaires. C’est tout dire !

Share