Flash special

La Cour Suprême statue ce mercredi sur l'excès de pouvoir de la HAC contre Espace FM
mercredi 8 novembre 2017
A la suite de la décision N°010/SP/HAC du 02 novembre 2017 de la Haute Autorité de la Communication (HAC) qui a ordonné la suspension de la radio Espace FM et l’ensemble de ses stations relais sur le territoire national pour une durée de 7 jours, allant du 3 au 9 novembre 2017 inclus, la... Read More...

Bah Oury : « Cellou Dalein et son Directoire m’ont diffamé…La vérité doit éclater !»

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 
Share

C’est un Bah Oury très confiant et révolté  que Lynx FM a reçu ce mardi 26 janvier. Le vice-président du parti UFDG est revenu sur la crise qui mine le parti, ce qui l’oppose à Cellou Dalein Diallo et son clan et il a aussi évoqué ses ambitions pour l’UFDG.

 

Il ressort de cet entretien exclusif que Bah Oury a accordé à Lynx FM, dans l’émission Œil de Lynx, que le combat est loin d’être terminé à l’UFDG. Il est clairement apparu qu’il sera difficile, voire impossible que Bah Oury et Cellou Dalein travaillent à nouveau ensemble.

Le vice-président chargé des relations extérieures et de la communication a vidé son sac d’amertumes et de frustrations face au comportement des membres de l’UFDG lorsqu’il était en exil.

Sur la crise qui secoue l’UFDG actuellement, Bah Oury dit vouloir un bilan de la gestion de l’élection présidentielle de 2010, des législatives de 2013 et de la présidentielle de 2015. Pour lui, Cellou Dalein aurait dû démissionner après les différents échecs du parti à ces consultations.  Il tient à ce que le bilan soit fait. Le fondateur du parti UFDG a tout l’air d’être déçu d’avoir accepté l’arrivée de Cellou au sein de l’UFDG. Il souhaiterait que le Président de l’UFDG en tire les leçons.

A ceux qui disent qu’il veut combattre Cellou, Bah Oury répond qu’il avait sauvé Cellou le 28 septembre 2009 au stade du 28 septembre. Il rappelle également avoir été de ceux-là qui avaient affronté la junte lorsque Cellou était menacé.

En 2010, il révèle que Cellou Dalein c’était opposé à ce qu’il soit le candidat de l’UFDG pour briguer la Primature qui était finalement revenue à Jean-Marie Doré. Il dit n’avoir pas créé des problèmes à l’époque pour éviter qu’on dise qu’il veut mettre à mal Cellou Dalein candidat du parti.

Aujourd’hui, Bah Oury veut que l’UFDG soit une institution forte où les affaires ne seront pas gérées au bon vouloir du président. Il dit compter sur les militants du parti pour favoriser l’instauration d’une véritable démocratie. Il n’exclue pas l’idée de devenir le nouveau leader de l’UFDG.

Concernant ses relations avec Alpha Condé, il s’est dit frustré du comportement du Directoire de l’UFDG et de ceux qui l’ont diffamé, l’accusant d’avoir reçu 200 mille euros de Alpha Condé. Il a sommé Cellou Dalein Diallo et son clan à montrer des preuves. Pour lui, aujourd’hui Alpha Condé a posé des actes qui vont dans le sens de l’apaisement et de la réconciliation nationale. Il compte s’inscrire dans une dynamique d’opposition constructive et qui participe à un débat démocratique.

Pour bénéficier de l’amnistie afin d’exercer pleinement ses activités politiques, Bah Oury ne compte pas sur les députés du parti UFDG. Il entend, les prochains jours, mener les démarches administratives pour y parvenir. Pour l’instant, il ne compte participer ni à l’Assemblée Générale ni aux réunions du Conseil Politique ou du Bureau Exécutif. Bah Oury dit vouloir mettre à profit les prochains jours pour rendre visite à des familles et proches.  Il rencontrera également le Président Alpha Condé. La bataille politique continuera après….Reste à savoir s’il aura le dernier mot au sein de l’UFDG.

Share