Flash special

IMAGE Communales: Retrouvez vos bureaux de vote via Orange, Cellcom et Mtn !
samedi 3 février 2018
La Commission électorale nationale indépendante informe les électeurs que pour connaître son bureau de vote, il suffit d’envoyer gratuitement par SMS, son numéro d’identifiant de 8 chiffres situé en haut et à gauche de la carte d’électeur au 8047. Read More...

Baïdy Aribot victime d’une attaque de bandits à Coyah : Que faisait-il au Motel Hacienda Lodge ?

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 
Share

COYAH,13 JUIN 2015-Baïdy Aribot, député uninominal de la commune du Kaloum et Secrétaire Exécutif du parti Union des Forces Républicaine (UFR) a eu chaud la nuit du vendredi au samedi. Il a été braqué par des bandits alors qu’il séjournait dans un motel à Coyah. Les quidams lui auraient soutiré une somme de 10 millions de Francs Guinéens, ses téléphones et d’autres objets de valeurs. Mais que faisait-il dans ce motel ?

 

Selon la Cellule de Communication du parti UFR, Baïdy   quitté Conakry,  lundi matin, pour aller installer des structures de l’UFR à Coyah. C’est à l’hôtel Hacienda, sur la route de Maferinya, où il est logé, que cette attaque a eu lieu contre sa personne. Sidya Touré, informé aurait à son tour contacté les services de sécurité et les autorités de Coyah afin que des dispositions soient prises pour protéger le député.

Selon des informations fournies par le préfet de Coyah et rapportées par notre confrère guineenews, plusieurs autres pensionnaires de l’hôtel auraient été dépouillés de leurs biens par les bandits. C’est au moment où ces derniers quittaient les lieux à pied (S.V.P) qu’ils auraient tiré sur le véhicule de Baïdy Aribot. Ce n’est que très tard que les services de sécurité sont arrivés sur le terrain pour sécuriser le Secrétaire Exécutif de l’UFR. Ces genres d’opérations seraient récurrentes à Coyah.

Plus d’un observateur se demande pourquoi Baïdy Aribot, qui était en mission officielle de l’UFR à Coyah, ne s’est pas fait accompagner par un garde-de-corps. Actuellement, à cause de l’insécurité galopante à Conakry, la plupart des politiciens ont des vigiles qui assurent leur protection. Avec tous les bodybuildés du Kaloum et de l’UFR, Baïdy Aribot devrait y penser désormais. Mêmes les sorties les plus privées nécessitent de la vigilance….

Share