https://www.facebook.com/Bocej.gn/

Flash special

IMAGE Le Ministre Mouctar Diallo parmi les 100 meilleurs acteurs en 2019.
mercredi 6 novembre 2019
Il y a des hommes et des femmes qui travaillent d’arrache-pied pour faire avancer leur pays sans faire pour autant de bruit. C’est justement pour reconnaitre et magnifier les efforts de ces personnes que le Consortium des Organisations non-gouvernementales pour la Promotion de l’Excellence en... Read More...

Manif du 14 Octobre : Des échauffourées partout en Guinée !

Share

La manifestation du 14 Octobre a été largement suivie à Conakry et à l’intérieur du pays. Des jeunes sont sortis pour dire « Non » à un éventuel 3ème mandat pour Alpha Condé. On dénombre un mort à Dubréka, deux blessés à Wanindara et plusieurs interpellations de jeunes leaders du FNDC à Dabompa, Dubréka, Kankan….

 

Si au début à Conakry la ville a été morte, les mouvements ont commencé en haute banlieue. A Wanindara, plusieurs jeunes ont eu à en découdre avec les agents des forces de maintien de l’ordre. Deux personnes ont été grièvement blessées. Des PA ont été attaqués à Bambeto, Sonfonia-Rails et Coza.

La tension a été très vive au niveau de Sonfonia-Rails où des jeunes ont résisté aux forces de maintien de l’ordre. Ils n’ont pas manqué de lancer des pierre aux militaires casernés dans les PA. Ils ont brûlé des pneus. Certains manifestants ont été arrêtés. L’axe Sonfonia-Kagbelen a été coupé à la circulation.

 Au niveau de Enta en passant par Tombolia jusqu’à Dabompa, des manifestants sont également descendus dans les rues pour dénoncer la volonté du pouvoir d’organiser un référendum pour une nouvelle constitution. Les forces de l’ordre sont intervenues et procédé à des interpellations des jeunes leaders du FNDC. Certains ont été arrêtés et mis dans un panier à salade. A Lambanyi, la même situation a été décrite avec des jeunes remontés contre le 3ème mandat. Des femmes qui se rendaient au marché ont été arrêtées. Boutiques, banques et assurances sont toutes fermées. Au niveau de l’axe Hamdallaye-Bambéto, la police et la gendarmerie ont semé la pagaille. Des agents ont investi les domiciles privés des citoyens et renversé des marmites en procédant à des arrestations. Un peu partout des pick-up sont déployés.

Au marché Madina et sur l’autoroute Fidel Castro, la manifestation a été suivie. Des jeunes ont déversé des ordures sur la chaussée. Les commerces sont restés fermés.

A Dubréka, les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur un jeune qui a trouvé la mort. Son corps a été transporté dans une clinique de la place. A Kankan, le mouvement a été peu suivi. Au moins sept membres du FNDC ont été arrêtés au siège local du parti UFR alors qu’ils s’apprêtaient à sortir les jeunes dans les rues. A N’Zérékoré également, il y a eu peu de mouvements. Cependant, les banques et stations sont restées fermées.

Share