https://www.facebook.com/Bocej.gn/

Flash special

IMAGE FNDC : Tibou Kamara sur la liste des promoteurs du 3ème mandat !
lundi 9 septembre 2019
Le Front National pour la Défense de la Constitution a rendu publique ce lundi 09 septembre la troisième liste de ce qu’il qualifie « des complices du coup d’Etat constitutionnel en planification en Guinée ». Au total, dix personnalités ( ministres, députés, directeurs généraux et... Read More...

Crise à la Feguifoot : Amadou Diaby suspendu sans avoir été entendu !

Share

Amadou Diaby, vice-président de la Fédération Guinéenne de Football a été suspendu ce lundi par le Comité d’Ethique de l’Instance. Une décision prise suite à des allégations de corruption dénoncées par Paul Put, désormais ancien sélectionneur du Syli National de Guinée. Ce dernier a, dans son rapport, écrit qu’il « paie 10% de son salaire à un membre du Bureau Exécutif de la Fédération Guinéenne de Football », peut-on lire dans la décision portant suspension de Amadou Diaby. Le hic est que le rapport ne précise nulle part que Paul Put a accusé Amadou Diaby.

 

Dans l’entourage du vice-président de la FEGUIFOOT, on qualifie cette décision de honteuse. Ils ne comprennent pas qu’Amadou soit suspendu par le Comité d’Ethique sans avoir été entendu par ses membres. De même, beaucoup estiment que les membres ont été très légers en prenant cette décision sur la base des allégations d’un Paul Put qui, on le sait, est un habitué des faits. L’ancien coach du Syli National a des problèmes avec le fisc Belge. Il peinerait même à renouveler son passeport. Ce qui expliquerait qu’il n’a pas encore quitté la Guinée.

L’idéal aurait été d’écouter les deux parties avant de prendre cette décision. Elle montre le parti pris des membres de cette commission qui, sans doute sous l’émotion et surtout de  la pression de ceux qui veulent régler des comptes à Amadou Diaby, se frottent les mains.

 Maintenant qu’elle est prise, Amadou Diaby est prêt à laver l’affront dont il est victime. Le vice-président de la Feguifoot est attendu ce mardi 30 juillet à Conakry.

Share