https://www.facebook.com/Bocej.gn/

Flash special

IMAGE Les organisations des médias exigent la libération de Lansana Camara !
mercredi 27 mars 2019
Les organisations professionnelles de médias en Guinée AGUIPEL, URTELGUI, REMIGUI, AGEPI, UPLG, APAC, UFSIG et SPPG ont appris avec indignation l’arrestation mardi 26 mars 2019 du journaliste Lansana CAMARA, directeur de publication du site www.conakrylive.info et correspondant de l’agence de... Read More...

Amadou Damaro Camara : « Alpha est prêt pour le débat sur la révision constitutionnelle » !

Share

Le président du Groupe Parlementaire RPG Arc-en-ciel a révélé ce mercredi sur Lynx FM qu’Alpha Condé est prêt à ce que le débat sur la révision constitutionnelle soit lancé en Guinée. Selon Amadou Damaro Camara, le Chef de l’Etat guinéen souhaite surtout que les jeunes soient mieux sensibilisés sur l’opportunité de cette démarche. Pour Damaro, la question du troisième mandat viendra après soumission au peuple du projet de loi portant modification de la Constitution actuelle.

 

Le chef de file de la mouvance présidentielle est, on ne peut plus catégorique : Alpha Condé envisage un débat libre et franc sur la nécessité de modifier la Constitution actuelle qui ne répondrait plus aux réalités et au contexte. Il dit par exemple qu’elle ne fait pas allusion au panafricanisme, à la promotion des femmes et des couches vulnérables.

Selon toujours Damaro, la Constitution guinéenne propose la mise en place d’institutions sans faire référence aux lois organiques et autres textes réglementaires. Il estime qu’il est du droit du Président de demander cette révision. A la question de savoir  ce qu’il pense de l’intangibilité concernant la limitation des mandats, Damaro estime que s’il y a une nouvelle Constitution, la durée pourrait être revue à six ans et renouvelable une seule fois.

Le Président du Groupe Parlementaire du RPG AEC pense que ni le scénario algérien encore moins celui burkinabé ne pourrait intervenir en Guinée. « Pourquoi pas le scénario Burundais, Rwandais ou même Congolais (ndl : Brazzaville », se demande Damaro. Dans ces pays cités, il y a eu des tripatouillages constitutionnels qui ont permis aux présidents de se maintenir au pouvoir.

La question que plus d’un se pose maintenant est celle de savoir à quand le lancement du référendum pour cette révision constitutionnelle en Guinée.

Share