https://www.facebook.com/Bocej.gn/

Flash special

IMAGE Tounoi Inter-Sous Préfectoral de Télimélé: Match d'ouverture le 23 mars !
jeudi 21 mars 2019
Dans le but de raffermir leurs liens d’amitié et de solidarité en vue d’organiser une grande campagne de sensibilisation pour l’implication de chacun et de tous dans le développement de leur préfecture d’origine, les filles et fils de Télimélé organisent un tournoi de football qui se... Read More...

SE UFR : Pourquoi Sidya a précipité le limogeage de Baidy !

Share

Le limogeage de Baïdy Aribot du poste de Secrétaire Exécutif du parti UFR (un poste qui, d’ailleurs, ne figure pas dans les textes règlementaires de cette formation politique), continue à faire couler salive et encre. L’annonce  de ce départ risque de fragiliser davantage le parti. Un grand nombre de militants à la base n’apprécie pas cette décision. « Si Baïdy parle demain, Sidya Touré risque de quitter la tête du parti UFR », martèle un proche de Baïdy. Mais pourquoi Sidya a précipité le remplacement de son ancien Secrétaire Exécutif ?

 Selon une source proche du parti, il y a quatre jours, Sidya et Baïdy Aribot ont eu un tête à tête. Il était question, entre autres, de débattre des nouvelles orientations du parti. Au cours de la rencontre, Baïdy aurait dit à Sidya qu’il ne comprenait pas pourquoi il s’associait avec Lansana Kouyaté, Dr.Ousmane Kaba, Bah Oury et autres pour créer la Coordination de l’Opposition Démocratique. «  L’UFR, le PADES réunis ne font pas la moitié des députés du parti UFDG. En plus, on crée une structure dans laquelle Lansana Kouyaté impose qu’il n’y ait pas de têtes. C’est de l’aventure », aurait argumenté Baïdy Aribot.

Toujours selon la même source, le deuxième  vice-gouverneur de la BCRG aurait proposé à Sidya soit de relancer un dialogue avec Cellou Dalein Diallo en vue d’une alliance électorale pour les législatives ou de nouer une alliance stratégique avec le RPG AEC. Pour l’ancien Secrétaire Exécutif de l’UFR, il fallait tirer les leçons des communales où à Conakry le parti n’a obtenu qu’une seule commune « grâce au RPG AEC ». Mais la proposition de Baïdy était de renouer avec le parti au pouvoir  en vue des prochaines législatives.  Il aurait même proposé à Sidya Touré d’en débattre lors du Conseil Politique du parti.

«  Baïdy est allé jusqu’à dire que si Sidya Touré n’acceptait pas de porter le débat au niveau du Conseil Politique, qu’il allait lui apporter la contradiction en proposant le sujet », indique notre source. Sidya aurait dit bien prendre note de cette proposition. C’est après cet entretien qu’il a proposé le limogeage de Baïdy, sous le prétexte que ce dernier n’est pas actif.

L’autre grande raison évoquée pour « chasser Baïdy », est que le parti l’accuserait d’avoir participé à une cérémonie des femmes de la MUFA. « Durant cette cérémonie, une dame très contente de l’appui du chef de l’Etat aux MUFA, a déclaré qu’elle soutenait l’idée d’un troisième mandat pour Alpha », confie notre source. Pourtant, Baïdy n’était présent à cette rencontre que pour apporter des conseils techniques à Alpha concernant certains chiffres. « Personne ne s’attendait à ce que cette dame parle de troisième mandat pour Alpha Condé », annonce la même source.

Aujourd’hui, le parti UFR est divisée concernant cette décision, puisque Baïdy Aribot n’avait pas été averti. Beaucoup de militants à la base ne cessent de lui envoyer des messages de soutien. «  Si Baïdy décide à se prononcer sur cette affaire, c’est le parti UFR qui risque de prendre un grand coup. C’est pourquoi beaucoup de membres du Bureau Exécutif mènent actuellement des démarches pour lui demander de se calmer », narre notre source. Cependant, comme un lion tapi dans l’ombre à l’attente de sauter sur sa proie, Baïdy Aribot garde le silence. Mais ça ne sera pas pour longtemps.

 

 

 

Share