https://www.facebook.com/Bocej.gn/

Flash special

IMAGE Mobilisation des fonds: Solidarité pour Thi'ânguel
samedi 9 février 2019
Je voudrais aujourd’hui vous parler de notre frère Thiâ’nguel. Dans l’affaire Mohamed Koula Diallo, avec certains amis, nous avons décidé de lui apporter notre soutien pour la justice. Pour cela, nous avons besoin du soutien massif de tous les amis qui ont soif de justice et de vérité.... Read More...

Guinée :Alpha Condé et la 4ème République pour un troisième mandat !

Share

Il y a longtemps que les guinéens épiloguent autour d’un éventuel 3ème mandat pour Alpha Condé. La constitution guinéenne n’autorisant pas plus de deux mandats à un  président guinéen, Alpha Coné en est conscient. Il a déjà utilisé tous ses réseaux en Afrique et en Europe en vue de l’aider à obtenir un troisième mandat. Plusieurs pistes lui ont été proposées afin d’y parvenir. Mais la solution la plus probable et qui serait acceptée, est celle d’aller à une quatrième République.

 

Selon une source très proche d’Alpha Condé rencontrée récemment à Paris, le Chef de l’Etat guinéen souhaite utiliser la méthode Sassou N’Guesso pour arriver à ses fins. Il s’agit d’oublier la Constitution de 2010 qui lui interdit de briguer un 3ème mandat en proposant une nouvelle. Mais pour y parvenir, il doit naturellement proposer une 4ème République.

Un projet de nouvelle Constitution de la République de Guinée est déjà élaboré et circule entre certains experts spécialistes du tripatouillage des constitutions. Mais pour le moment, il est difficile de s’en procurer. Selon notre source, Alpha Condé compte, le moment venu, soumettre cette nouvelle Constitution au référendum.

Comme ça avait été le cas chez son ami Denis Sassou Guesso du Congo, Alpha Condé veut utiliser l’argument de vouloir modifier la gouvernance de la Guinée. Mais c’est un secret de polichinelle de dire que derrière cette idée, il y a celle de faire sauter le verrou sur le nombre et la durée du mandat du Président. La seule et unique volonté d’Alpha est de mourir au pouvoir. Reste à savoir si ce scénario sera facile à mettre en œuvre juridiquement.

En attendant, tous les guinéens devraient désormais comprendre qu’Alpha Condé est engagé dans une voie qui vise à les priver d’une alternance en 2020.

Share