https://www.facebook.com/Bocej.gn/

Flash special

IMAGE Tounoi Inter-Sous Préfectoral de Télimélé: Match d'ouverture le 23 mars !
jeudi 21 mars 2019
Dans le but de raffermir leurs liens d’amitié et de solidarité en vue d’organiser une grande campagne de sensibilisation pour l’implication de chacun et de tous dans le développement de leur préfecture d’origine, les filles et fils de Télimélé organisent un tournoi de football qui se... Read More...

Négociation avec Aboubacar Soumah : A malin, malin et demi !

Share

Ceux qui croyaient qu’en rencontrant Alpha Condé, Aboubacar Soumah, Secrétaire Général du SLECG allait fléchir, en ont eu pour leurs comptes. Tibou Kamara, ministre d’Etat conseillé personnel d’Alpha Condé, aurait dû garder pour lui ce mercredi l’information selon laquelle le gouvernement ne pourrait satisfaire à toutes les revendications des syndicats. Tibou qui pensait qu’en annonçant le déblocage du salaire du syndicaliste, le reste allait s’arranger, a mis le feu aux poudres.

 

Le premier jour de négociation entre l’équipe d’Aboubacar Soumah du SLECG, le Médiateur de la République et les autres envoyés d’Alpha Condé a démarré sur des chapeaux de roue. L’annonce faite par Tibou Kamara disant que des contraintes budgétaires empêcheraient le gouvernement de satisfaire au paiement des 40% réclamés par les syndicalistes a été très mal accueillie.

Les syndicalistes n’ont pas manqué de dénoncer la mauvaise foi du gouvernement qui a procédé à l’abaissement des grades et échelons à deux reprises. Sans oublier la rétrogradation de la valeur du point de l’indice salariale qui était à 1000 GNF à 751 GNF. Pour eux, les 40% réclamés constituent l’évaluation de la valeur de ce point suivant l’indice à 751.

 Pour les syndicalistes, le gouvernement peut satisfaire à cette demande en réduisant le train de vie de l’Etat. Ils sont allés jusqu’à émettre l’idée de se débarrasser des véhicules de service qui coûteraient près de 500 millions GNF.

 

Share