Flash special

IMAGE Siaka Barry:«Sékou Souapé a été le premier à me parler d’un troisième mandat pour Alpha » !
lundi 2 juillet 2018
Siaka Barry, ancien ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique était l’invité de l’émission Œil de Lynx de la radio Lynx FM ce lundi 02 juillet 2018. Il a dénoncé l’augmentation du prix du litre à la pompe, expliqué les raisons de son limogeage du gouvernement et... Read More...

Ibrahima Kourouma (MEPU) bloque la location d'un siège pour le parti UFC !

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 
Share

Le parti Union des Forces du Changement (UFC) de Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition cherche siège désespérément. Après avoir quitté ses anciens locaux de Coza, pour augmentation du loyer de 4 millions à 7 millions 500 mille GNF, Aboubacar Sylla avait trouvé un local à Nongo, non loin du domicile du ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Education Civique. Mais c’était compter sans ce ministre membre du Bureau Politique National du RPG Arc-en-ciel.

 

Selon une source proche du parti UFC,  Aboubacar Sylla avait réussi à trouver une solution avec le propriétaire du villa tout près de la résidence privée du ministre Kourouma à Nongo.  Tous les meubles auraient même été débarqués sur les lieux. Il ne restait plus qu’à finaliser le contrat avec un certain Fofana, propriétaire de la villa.

C’est justement lorsque Aboubacar Sylla, président du parti UFC a débarqué sur les lieux, et par pur hasard, il a été aperçu par Ibrahima Kourouma qui revenait du boulot, que tout aurait basculé. Après le départ de Sylla, Kourouma serait venu s’informer des raisons de sa présence. Lorsqu’on lui a informé que c’est le parti UFC qui voulait s’installer dans les parages, il aurait piqué une colère noire. Aussitôt, il aurait dit au propriétaire que s’il laissait un parti politique de l’opposition louer sa maison pour siège, il sera rayé des effectifs de la Fonction Publique. M.Fofana ne s’est pas fait prier pour demander gentiment aux responsables du parti UFC de plier bagages. 

Aux dernières nouvelles, Aboubacar Sylla aurait trouvé non loin du coin une autre maison inachevée pour y installer ses bureaux. Mais reste à savoir si le ministre Ibrahima Kourouma a dit son dernier mot.

Share