https://www.facebook.com/Bocej.gn/

Flash special

IMAGE FNDC : Tibou Kamara sur la liste des promoteurs du 3ème mandat !
lundi 9 septembre 2019
Le Front National pour la Défense de la Constitution a rendu publique ce lundi 09 septembre la troisième liste de ce qu’il qualifie « des complices du coup d’Etat constitutionnel en planification en Guinée ». Au total, dix personnalités ( ministres, députés, directeurs généraux et... Read More...

Visite: Après Hollande et Wade,Nicola Sarkozy est à Conakry !

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 
Share

Nicolas Sarkozy, l’homme qui avait empêché Alpha Condé de dormir lorsqu’il était Président de la France a été accueilli chaleureusement par le président guinéen ce jeudi à Conakry. On lui a déroulé le tapis rouge et il a eu droit à une chaude accolade de la part d’Alpha. Comme pour dire que les deux hommes se sont définitivement réconciliés.

 

Quand il était président, Nicolas Sarkozy avait royalement ignoré Alpha Condé. Il était venu jusqu’à Dakar, à quelques 1h30 de vol de Conakry. Il n’appréciait pas du tout Alpha et sa gestion du pouvoir et semblait plus proche de l’opposant Cellou Dalein Diallo. Mais depuis, beaucoup d’eau aura coulé sous le pont. Nicolas a quitté le Palais de L’Elysée et Hollande l’ami de Alpha est venu pour le permettre de dormir tranquillement au Palais Sekouthoureyah.

Entre temps, Nicolas Sarakozy, lui aussi, est tombé en disgrâce à cause des révélations sur le financement de sa campagne présidentielle en 2017 par feu Muammar Khadaffi. L’homme qu’Alpha Condé était poursuivi en France pour « financement illégal de campagne électorale » dans l’affaire dite « Bygmalion ». Il aurait dépassé le plafond autorisé des dépenses électorales de plus de 20 millions d’euros alors qu’il aurait été informé d’un risque de dérapage. La facture totale s’était envolée à plus de 42,8 millions d’euros, soit près du double du seuil autorisé fixé à 22,5 millions.

Mais selon notre confrère 20minutes.fr, l'affaire Bygmalion continue. La Cour de cassation a transmis, hier mercredi, une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par la défense de Nicolas Sarkozy pour contester son renvoi devant le tribunal correctionnel, dans l’affaire des dérapages financiers de sa campagne électorale de 2012, a annoncé l’avocat de l’ancien président de la République.

L’objectif de la visite de Nicolas Sarkozy à Conakry n’est pas précisé par la présidence de la République de Guinée. Mais selon certaines indiscrétions, sa visite s’inscrirait dans le cadre de sa volonté de relancer sa carrière politique. En décembre dernier, le journal le Parisien a révélé que Sarkozy aurait confié un  proche la possibilité d’un retour dans le jeu politique en cas de force majeure.  On se demande bien s’il va également demander conseils à Alpha.

 

Share