https://www.facebook.com/Bocej.gn/

Flash special

IMAGE Le Ministre Mouctar Diallo parmi les 100 meilleurs acteurs en 2019.
mercredi 6 novembre 2019
Il y a des hommes et des femmes qui travaillent d’arrache-pied pour faire avancer leur pays sans faire pour autant de bruit. C’est justement pour reconnaitre et magnifier les efforts de ces personnes que le Consortium des Organisations non-gouvernementales pour la Promotion de l’Excellence en... Read More...

Manifestation du 07 Novembre : Alpha doit abdiquer pour sa nouvelle constitution !

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Share

CONAKRY, 07 Novembre 2019-Du jamais vu ! La mobilisation de ce jeudi contre le projet de nouvelle constitution et le 3ème mandat pour Alpha Condé sonne définitivement le glas de cette initiative. Le chant de Cygne vient d’être claironné pour les sirènes révisionnistes.

 

Il faut vraiment être fou pour essayer à nouveau de braver cette marée humaine qui a déferlé dans les rues Conakry, ce 07 Novembre, de Coza au rond-Point de la Tannerie en passant par l’aéroport de Conakry, le rond-point Kondébounyi, le rond point de Hamddallaye Concasseur, ces de Hamdallaye et Belle vue jusqu’à l’Esplanade du Stade du 28 septembre.

Que les thuriféraires du régime RPG AEC le reconnaissent ou pas, ils ont été battu à plate couture aujourd’hui par les membres du Front National pour la Défense de la Constitution. Ils avaient dépensé des milliards jeudi 31 Octobre dernier pour une réception sans grande envergure pour Alpha Condé. De l'argent gaspillé pour rien puisque même l’intéressé avait boudé les discours préparés par les organisateurs. Ils ne peuvent pas se comparer à cette grande force populaire qui est sortie ce jeudi dans les rues de Conakry.

La manifestation de ce jeudi avait un double sens. Le premier a été pour les organisateurs d’exprimer leur colère suite aux tueries des jeunes les 14, 15 et 16 Octobre  et à la pagaille orchestrée par le colonel Baffoé et ses hommes le jour de la procession funèbre du lundi 04 novembre. Il fallait montrer à Alpha Condé et à son gouvernement que cette inhumanité doit s’arrêter. Il fallait démontrer à cette clique au pouvoir que personne n’a peur de ceux qui osent tirer des gaz lacrymogènes dans les mosquées et cimetières.

Le deuxième sens de cette marche était d’exiger avec force et courage la libération de Abdourahamane Sano, Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo, Bill de Sam, Elie Kamano, Badra Koné, Mamadou Baïlo Barry et les autres. Alpha Condé devrait tirer ce soir même les conséquences de l’échec de son projet qui consistait à tuer dans l’œuf les manifestations du FNDC, en procédant à la libération de ces personnes. S’il ne comprend pas ce signal, demain le peuple ira sortir ces acteurs de la société civile, politiciens et artistes engagés des geôles de son régime.

Il faut saluer le courage et le patriotisme de tous ces jeunes, hommes et femmes qui ont bravé le soleil en ce jour mémorable pour dire « Non », « Amoulanfé » « Gassata ». Il faut être fou pour ne pas entendre ces appels.

Share