Flash special

IMAGE Mali: IBK réélu pour un deuxième mandat !
jeudi 16 août 2018
Au Mali, le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta («IBK») remporte le second tour de la présidentielle avec 67,17% des voix. Son opposant Soumaïla Cissé obtient 32,83% des suffrages. Le taux de participation est de 34,54 %. L'annonce des résultats du second tour du 12 août a eu lieu ce... Read More...

Accord politique UFDG/RPG AEC : La deuxième mort politique de Sidya Touré !

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Share

La signature ce mercredi 08 août d’un accord politique entre le RPG AEC et l’UFDG pour taire le contentieux lié aux communales du 04 février 2018 a été mal interprétée par Sidya Touré. Le président du parti UFR et Haut Représentant du Chef de l’Etat a réagi sur son compte twitter qualifiant l’accord d’avoir été signé en dehors du comité de suivi. Au lendemain de cette signature, le parti UFR s’est retrouvé en réunion extraordinaire de son Bureau Exécutif. D’importantes décisions sont attendues.

 

 “Encore une négociation INFORMELLE entre le Gouvernement et l’UFDG en dehors du comité de suivi. Le code électoral est passé par là. Quand il s’agit de se partager les dépouilles, on s’entend bien”, a rédigé l’ancien Premier Ministre guinéen sur twitter.

Pour beaucoup d’observateurs, cet autre acte politique signé en l’absence du parti UFR constitue, à n’en point douter, la deuxième mort politique de Sidya Touré. Sa première mort avait été scellée lorsqu’il s’est allié à Alpha Condé au lendemain des résultats de la présidentielle de 2015 alors qu’il avait été l’un des plus acerbes envers le régime.

La conséquence de cette alliance avec Alpha s’est soldée par la débâcle du parti UFR aux élections législatives du 04 février 2018. Cette formation politique a perdu ses fiefs comme les communes du Kaloum et celles de Boffa au profit des candidats indépendants. Il en est de même pour la circonscription électorale de Matam où l’UFR était souvent créditée de bons scores.

Depuis l’arrivée d’Ibrahima Kassory Fofana à la Primature, Sidya Touré ne semble plus filer le parfait amour avec le régime en place. Il n’avait pas accepté de participer dans le nouveau gouvernement. Pour d’autres, l’absence de l’UFR à ces dernières négociations pour sortir de la crise post-électorale serait due aux mauvaises relations que Sidya entretien avec Tibou Kamara, ministre d’Etat en charge de l’Industrie et Conseiller Personnel d’Alpha Condé. Tibou aurait été au centre de la médiation qui a permis d’assouplir les divergences entre le RPG AEC et l’UFDG. Tibou a été au centre de toutes les manœuvres pour l’obtention de cet accord.

La position de Sidya Touré, Haut Représentant du Chef de l’Etat, sur la scène politique guinéenne suscite toujours des interrogations. Il continue à se réclamer de l’opposition mais ne semble pas du tout partagé les mêmes positions que Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition guinéenne.

Cependant, Sidya Touré pourrait prendre sa revanche sur l’UFDG et le RPG AEC lorsqu’il sera question de désigner les exécutifs dans les communes de Matam et Matoto.A moins que le RPG AEC et l’UFR ne trouvent, à leur tour, un autre accord pour calmer la colère de Sidya Touré.

Share