Flash special

IMAGE Médias en ligne! www.guineematin.com, piraté !
mercredi 31 octobre 2018
www.guineematin.com victime de piratage informatique !Le site d’informations www.guineematin.com est confronté à des perturbations liées à un piratage informatique depuis quelques heures. Nos équipes techniques sont actuellement en train de tout mettre en œuvre pour le rétablissement... Read More...

Gouvernance en Guinée : les premiers faux pas d’Ibrahima Kassory Fofana !

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Share

Le Premier Ministre Guinéen à peine installé à la Primature a démontré qu’il était loin d’être l’homme de la situation. Il n’a pas encore fait cent jours  à la tête du gouvernement guinéen qu’il procède à une augmentation impopulaire du prix du litre à la pompe. En plus, il a eu l’outrecuidance de bomber le torche, cigare à la bouche, devant les syndicalistes qui souhaitaient obtenir une baisse du prix du carburant.

 

 Ce n’est ni Kiridi Bangoura encore moins Malick qui sont responsables de la baisse du peu de popularité qu’Ibrahima Kassory Fofana avait. Acculé de tous les côtés, l’homme ne sait plus où donner de la tête. Il a fait de la hausse du prix du litre à la pompe son affaire personnelle. Lorsqu’il avait évoqué l’idée en conseil interministériel, certains membres du gouvernement lui avaient dit de se concerter d’abord avec l’inter central CNTG-USTG conformément au protocole d’accord du 16 février 2016.

Mais Kassory n’en n’a fait qu’à sa tête. Il a dit que la rumeur distillée une semaine avant la prise de la décision avait démontré que les guinéens n’allaient pas accepter cette hausse. Pour lui, il fallait faire le forcing et après négocier. Depuis, la Guinée est paralysée par des mouvements de grèves et des manifestations de rue. Les activités sont au ralenti. L’économie en prend un sérieux coup dans un contexte où les caisses de l’Etat sont vides.

Acculé par les autres membres du gouvernement qui sont loin d’être solidaires de cette mesure, Ibrahima Kassory Fofana utilise les petits couteaux pour régler des comptes dans l’entourage présidentiel. L’affaire a été transportée à Sékouthoureyah. Et Alpha Condé, qui semble n’avoir rien n’a à faire, s’est impliqué dans cette querelle des caniveaux.  Un certain Ibrahima Capi Camara (indicateur attitré d’Alpha Condé auprès des hautes personnalités) a profité de la rencontre  pour charger Naby Youssouf Kiridi Bangoura, ministre d’Etat Secrétaire Général de la Présidence et Malick Sankon, Directeur Général de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale. Ceux-ci seraient les déstabilisateurs d’Ibrahima Kassory Fofana au point de freiner sa politique. Mais de qui se moque Ibrahima Capi Camara cité parmi ceux-là qui font la navette entre les différentes hautes personnalités du pays en vue de les mettre en mal ?

Mais qu’à cela ne tienne, la situation sociale, politique et économique actuelle du pays démontre à suffisance que le propre ennemi d’Ibrahima Kassory Fofana, c’est Kassory lui-même. Il a espéré qu’en augmentant le prix du litre à la pompe, il va faire oublier l’affaire de corruption dans laquelle il a été cité en Belgique avec sa complice la ministre Mariama Camara de l’Agriculture. Puisque beaucoup de Guinéens avaient commencé à réclamer sa démission ainsi que celle de sa ministre de l’Agriculture et Directrice de la Soguipah, il fallait bien leur offrir de quoi s’occuper. Et mal lui en a pris !

Share