Flash special

IMAGE Gabon: le vice-président sous-entend qu’Ali Bongo Ondimba a été victime d’un AVC
lundi 10 décembre 2018
Le vice-président du Gabon, Pierre Claver Maganga Moussavou, a sous-entendu que le président Ali Bongo Ondimba, malade et absent depuis le 24 octobre, avait fait un accident vasculaire cérébral (AVC), une première, aucune source officielle n'ayant jusqu'alors indiqué de quel mal il souffrait. Read More...

FEG : Alpha Condé s’en prend aux enseignants qui n’ont pas de niveau !

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Share

La deuxième édition du Forum de l’Etudiant Guinée a démarré ce  mai au Palais du Peuple et s’étendra jusqu’au 12 du mois. Les défis et perspectives de l’enseignement supérieur en Guinée seront au centre des débats. Alpha Condé qui n’a pas essuyé cette fois-ci la colère des étudiants, en a profité pour critiquer les enseignants qui n’auraient aucun niveau.

 

Il est revenu d’abord au président des étudiants guinéens, Amadou Diallo, d’annoncer les couleurs. Il a souhaité l’institutionnalisation d’un cadre d’accompagnement visant à édifier les étudiants de l’enseignement supérieur sur les choix des offres de formation. Suivra l’intervention d’Abdoulaye Yéro Baldé, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Celui-ci a rappelé que ce Forum a pour objectifs de mettre en rapport  les étudiants, les futurs bacheliers avec les institutions d’enseignement supérieur aussi bien guinéennes qu’étrangères. Ce qui leur permettra d’obtenir des informations sur les programmes, les conditions d’admission et d’orientation.

Invité pour l’ouverture officielle du FEG, Alpha Condé a décoché des vertes, pas du tout mûres, à l’endroit des enseignants. « La dernière fois, j’ai entendu dire que le niveau des instituteurs du primaire est mauvais par ce que le gouvernement a recruté des amis et des militants. Comment a-t-on recruté des enseignants qui n’ont pas de niveau ? Il faut poser la question à la CNTG et à l’USTG… Vous avez pris l’Etat en otage, vous avez imposé des choses qui sont contraires aux intérêts du peuple. Voilà comment nous nous sommes retrouvés avec des enseignants qui n’ont aucun niveau. L’année dernière, ils m’ont dit de recruter 1600 contractuels qui n’ont aucun niveau. Qu’est-ce qu’ils ont dit ? Si vous ne faites pas ça, on va en grève….Désormais, pour le recrutement des enseignants il faut faire l’ENI ou l’ISSEG », a dénoncé le Chef de l’Etat guinéen.

 

 

Share