Flash special

IMAGE Gabon: le vice-président sous-entend qu’Ali Bongo Ondimba a été victime d’un AVC
lundi 10 décembre 2018
Le vice-président du Gabon, Pierre Claver Maganga Moussavou, a sous-entendu que le président Ali Bongo Ondimba, malade et absent depuis le 24 octobre, avait fait un accident vasculaire cérébral (AVC), une première, aucune source officielle n'ayant jusqu'alors indiqué de quel mal il souffrait. Read More...

Fête des femmes : Conspué, Alpha Condé annonce un remaniement !

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Share

Le Président Alpha Condé a de nouveau essuyé des quolibets  ce jeudi 08 mars à l’occasion de la célébration de la fête internationale des femmes au Palais du Peuple. Des femmes remontées contre la fermeture des classes depuis près d’un mois ont scandé des slogans appelant à l’ouverture des classes. D’autres manifestantes brandissaient des pancartes réclamant la justice et la lutte contre les violences faites aux femmes. En réponses, Alpha Condé a livré un discours dans lequel il a promis de nommer de nouveaux ministres plus responsables. Lisez plutôt !

 

« Mesdames et messieurs les membres des institutions républicaines,

M. le Premier ministres, membres du Gouvernement,

messieurs et mesdames les membres du corps diplomatique et des institutions internationales

Je vais dire d’abord aux élèves et à la jeunesse de Guinée que la jeunesse a toujours raison. Croyez-moi, d’abord en tant que professeur, ensuite en tant que président, ce n’est pas de gaieté de cœur que je vais voir les enfants rester à la maison et non pas aller à l’école. Mais, je vais dire Bismillahi Rahmani Rahim, ça veut dire que la vérité, grâce à Dieu, finira par triompher et les jeunes sauront pourquoi ils ne vont pas à l’école, qui est responsable ? Non pas la propagande, mais qui est responsable ?

Quand j’aurai fini d’écouter la majorité silencieuse, je vais faire un grand remaniement ministériel et mettre des ministres qui sont à l’écoute des populations et qui s’occupent de leurs problèmes

Aujourd’hui, j’ai commencé à écouter ce que nous appelons la majorité silencieuse : les femmes, les jeunes. J’ai dédié mon pouvoir aux femmes et aux jeunes. Les jeunes ne savent pas dans les 5 ans passés comment l’école a changé, combien d’écoles ont été construites mais comme il y a beaucoup de désinformations, vous ne savez pas mais alors vous allez commencer à savoir.

Je vais donc consacrer ces jours à écouter la majorité silencieuse, je vais rencontrer les magistrats, les médecins, les transporteurs, je vais rencontrer les femmes et les jeunes. Après cela, je prendrai mes responsabilités. Ça veut dire, quand j’aurai fini d’écouter la majorité silencieuse, je vais faire un grand remaniement ministériel et mettre des ministres qui sont à l’écoute des populations et qui s’occupent de leurs problèmes. Car, si nous travaillons et que ceux qui sont responsables, qui sont chargés de dire la vérité au peuple ne sont pas près du peuple, ils restent dans les bureaux alors le peuple sera désinformé, parce qu’ils ne veulent pas que la Guinée aille de l’avant. Alors, nous allons faire un gouvernement de ministres responsables qui sont à l’écoute du peuple, qui seront près du peuple et qui pourraient informer correctement le président. Donc, jeunes de Guinée, votre avenir est ma préoccupation. D’abord, en tant qu’enseignant ainsi qu’en tant que président.

Moi, moi je suis un homme du peuple, je n’ai pas peur du peuple, je n’ai pas peur de la jeunesse, je n’ai pas peur des femmes

70% de la population africaine a moins de 30 ans, l’emploi jeunes aujourd’hui est notre grande préoccupation. A quoi ça sert que vous fassiez des études si à la sortie vous n’avez pas de travail ? Alors, il s’agit de savoir est-ce que nous allons privilégier l’emploi jeunes ou nous allons privilégier ceux qui ont déjà fait 30, 40 ans à la fonction publique. Voilà l’équation véritable qui va être posée devant le pays. En ce moment, le peuple saura qui est responsable de quoi, pourquoi les enfants au lieu d’être à l’école après que les parents aient dépensé jusqu’au dernier sou pour les envoyer à l’école ? Parce qu’ils veulent aujourd’hui qu’ils maîtrisent le savoir, sans maîtrise de savoir, un pays ne peut pas avancer. Croyez-moi, je vais prendre mes responsabilités. Ceux qui ont cru qu’en faisant crier les gens je ne vais pas venir, ils se trompent.

Je suis là devant vous, je ne suis pas caché et je vais marcher à pied jusqu’à Sékhoutouréya pour montrer que moi je suis derrière le peuple

Moi, moi je suis un homme du peuple, je n’ai pas peur du peuple, je n’ai pas peur de la jeunesse, je n’ai pas peur des femmes, alors leur calcul est un échec. Je suis là devant vous, je ne suis pas caché et je vais marcher à pied jusqu’à Sékhoutouréya pour montrer que moi je suis derrière le peuple. Que ceux qui ne veulent pas que la Guinée avance, ils perdent leur temps parce que le peuple va finir par les démasquer, savoir qui est qui parce que dans ce pays, le mensonge remporte sur la vérité.

Jeunes de Guinée, quand vous découvriez la vérité, vous saurez qui est contre votre avenir… Je ne vais pas faire un long discours, vous êtes sous le soleil depuis des heures, vous êtes fatigués. Je vous dis seulement, qu’en tant que président, garant du développement de ce pays, garant du développement de la jeunesse, l’autonomisation des femmes, je vais prendre mes responsabilités. Je vous remercie ».

 

Share