Flash special

IMAGE Malversation à l'OGP: Voici le scandale qui a emporté Paul Moussa Diawara !
mardi 12 juin 2018
Un rapport d’audit d’abord de l’inspection générale d’Etat (IGE) a décelé des manquements dans la gestion du désormais ancien directeur de l’Office guinéen de Publicité, Paul Moussa Diawara. Ensuite c’est un cabinet d’expertise comptable qui en vient à presque la même... Read More...

Talibi Sylla: "Kaléta est loin d'être calé..."

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Share

Le ministre de l'Energie et de l'Hydraulique Cheikh Taliby Sylla, a organisé une conférence de presse ce lundi tard la nuit. Il est revenu sur les coupures intempestives du courant par EDG et les raisons des délestages. Voici des extraits:

"Des journalistes qui disent que le barrage Kaléta est calé n’ont rien compris. Je vais vous expliquer que Kaléta n’ayant pas une retenue, c’est-à-dire un réservoir d’accumulation de l’eau qu’on peut lâcher à volonter pour alimenter les groupes. (…) Le niveau d’eau à Kaléta est bien connu. Nous avons créé nous-mêmes un système métrique pour mieux mesurer le niveau d’eau et on n’a appelé système métrique de Konkouré (SMK).

Ça, c’est notre création et on n’a fait les mesures pour caler Kaléta à 350 parce que c’est Garafiri qui est en amont de Kaléta sur le Konkouré. Le barrage Kaléta est à 110 mètres de la cote, si vous descendez à 108 mètres, vous créer ce qu’on appelle la cavitation. Les techniciens savent de quoi je parle. Et dès qu’il y a cavitation, c’est le moteur qui s’arrête et tout le système devient foutu’’, dira-t-il avant d’expliquer le fonctionnement actuel du barrage Kaléta. ‘’Aujourd’hui, le barrage Kaléta ne fonctionne pas pendant la journée. C’est Garifiri qui fonctionne pour envoyer de l’eau au niveau du barrage Kaléta et c’est cette eau qui est accumulée pour atteindre la cote 110 mètres pour n’est pas provoquer la cavitation que je vous parlais. Dès que la cote 110 est atteinte, EDG appelle Kaléta pour lui dire d’envoyer le courant à partir de 18 heures. Tout le monde sait que 18 heures, c’est l’heure de pointe’....

Donc, il revient à l’EDG de dire exactement quelle est la quantité de carburant qu’il faut utiliser pour les groupes disponibles. Les perspectives exactes qui se trouvent là, c’est la fourniture de carburant. Si les groupes là ont suffisamment de carburant et si tout le monde contribue aux efforts pour que l’EDG puisse avoir la trésorerie qu’il faut, il n’aurait pas cette perturbation que nous connaissons aujourd’hui. D’autres grandes perspectives est par exemple la construction de Souapiti…

 




Share