Flash special

IMAGE Mines:Fenêtre de tir chinoise pour la bauxite guinéenne
mardi 18 juillet 2017
Le premier producteur du continent est sur les écrans radar de l’empire du Milieu, grand consommateur de ce métal tiré de l’alumine. Mais, s’il veut y rester, il devra rapidement resserrer ses liens avec Pékin. Read More...

Manifestation de l’OR : Aliou Condé balaie les arguments d’Aboubacar Sylla et Cie du FRAD !

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Share

Aliou Condé, Secrétaire Général du parti UFDG, a balayé ce lundi d’un revers de la main tous les arguments évoqués par le Front pour l’Alternance Démocratique (FAD) pour sa désolidarisation face aux prochaines manifestations organisées par l’Opposition Républicaine. Pour lui, il n’y a pas eu d’avancées majeures au niveau du comité de suivi de l’Accord du 12 Octobre 2016. Il était l'invité de l'émission Oeil de Lynx de la radio Lynx FM.

 

Aliou Condé a apporté ce mercredi des précisions importantes suite à la déclaration rendue publique lundi par les membres du Front pour l’Alternance Démocratique (FAD). Quand Aboubacar Sylla, Mouctar Diallo et Jean-Marc Telliano affirment que la CENI participe aux travaux du Comité de Suivi, Aliou Condé soutient le contraire. Selon lui, les commissaires de la CENI ne seraient venus dans ces séances que juste pour annoncer qu’ils sont en plénière et qu’ils reviendraient. Sur le cas de la libération des militants politiques, le Secrétaire Général de l’UFDG soutient que la plupart des personnes élargies ont été condamnées avec sursis.

Concernant l’indemnisation des victimes, il dit que l’élaboration de la liste est en cours et sera finalisée lors des prochaines sessions du comité.  L’autre point non satisfait touche la non-tenue des élections communales et surtout le retard accusé dans la promulgation du Code Electoral Révisé. Il estime qu’il faudrait juste 20 minutes pour détacher les parties jugées non conformes à la Constitution par la Cour Constitutionnelle pour avoir un document propre. Une tâche qui revient aux conseillers juridiques de Alpha Condé. A défaut, ils peuvent demander à l’Assemblée de procéder aux corrections.

Aliou Condé s’est aussi inscrit en faux contre les accusations selon lesquelles Cellou Dalein a décidé seul de la date de tenue des meetings et manifestations. Il a rappelé que les représentants des partis UFC, RDIG et NFD ont participé à toutes les commissions préparatoires et même que certains reports auraient été validés par Aboubacar Sylla, porte-parole de l’Opposition.

Le Secrétaire Général du parti UFDG évoque un faux procès fait à l’UFDG autour des alliances à l’occasion des élections communales. Pour lui, l’UFDG a souhaité à ce que chacun présente des listes dans toutes les circonscriptions électorales afin de permettre à l’Opposition Républicaine d’engranger beaucoup de voix à la proportionnelle quand il sera question de désigner les dirigeants des communes rurales et urbaines. Il tire la conclusion en se demandant s’il n’y a pas une main quelque part derrière les agissements des uns et des autres.

Share